Lire le Goncourt 2015 et Au Soleil des Oudaïas de Didier Guenardeau

Lire Au Soleil des Oudaïas de Didier Guenardeau

Dans ces entrelacements géographiques qui tissent un lieu de mémoire en Afrique du Nord vers la fin du XXe siècle, j’ai lu le temps immobile, qui tarde et pourtant s’enfuit. Devant moi, l’espace et le temps se sont alors rejoints pour enfanter le désir. Une étreinte dont les notes nostalgiques et fugaces s’égrainent à l’horizon. La chanson du temps et de l’ailleurs rêvé, souvent insaisissable, sauf peut-être sur cette petite terrasse des Oudaïas comme suspendue, immobile ; petit îlot de paix pour l’homme déraciné, loin de l’exotisme. Lieu de mémoire et d’unité, comme ses figures à peine esquissées et pourtant si pleines : un menuisier, Tonio, Zora, un grand père ou les deux personnages principaux, Adrienne et Samah qui se relient et construisent une image unique du désir.

Au fond, c’est l’histoire d’un déracinement et d’une blessure. C’est une histoire de désirs perdus, désenchantés. C’est une histoire d’absence, d’attente mais aussi d’espoir car par delà l’océan, la petite musique entêtante des mots s’apparente au bonheur. C’est un livre sur le bonheur.

Nathalie Germain

Publicités